US BALAGNY ST EPIN : site officiel du club de foot de BALAGNY SUR THERAIN - footeo

article Aisne nouvelle

2 octobre 2018 - 06:57

Harly n'a pas à rougir de son élimination contre Balagny

Les hommes de Mehdi Mouklisse ont encaissé le but de l'élimination en toute fin de partie (87e). Rageant !

Les puristes ne garderont pas un souvenir impérissable de leur après-midi d'hier au stade Marcel-Bienfait où l'équipe d'Harly accueillait les divisionnaires de Balagny pour le compte du quatrième tour de la Coupe de France. La rencontre a été décevante. Les visiteurs surtout qui évoluent tout de même en R1 (division d'honneur) n'ont pas fait honneur à leur statut. «  On a été totalement transparent en première période, admet le président isarien Philippe Segonds. L'entraîneur a poussé un coup de gueule à la pause. Il a surtout opéré à trois changements histoire de manifester son mécontentement.  »

Biabiany, Mickaël Pereira et Soldado en ont fait les frais. Ils sont restés aux vestiaires malgré les conséquences. «  C'est une grosse prise de risque en cas de blessure, admet Rachid Kaouachi. Mais il fallait vraiment faire quelque chose.  »

Ce changement a effectivement entraîné du changement. Balagny a présenté un tout autre visage. Il a surtout porté le danger dans le surface locale sans toutefois parvenir à marquer. «  Les garçons ont été héroïques en défense, souligne Mehdi Mouklisse l'ancien entraîneur de la réserve de l'Olympique de Saint-Quentin arrivé en juillet au club voisin. On n'a pas trop joué en défense. J'avais utilisé cette rencontre pour travailler nos prochaines sorties en championnat. Je n'ai rien à reprocher à l'équipe elle a fait le métier.  »

Pas d’occasion en première période

C'est vrai que les partenaires d'Arouna Dia ne se sont pas laissés impressionner par la réputation de leur adversaire qui évolue deux niveaux au dessus de la R3. Ils ont surtout fait jeu égal avec leurs hôtes dans l'entrejeu. Pour ce qui est du registre offensiff, il a fallu tout de même attendre la 52e minute et un tir de Lorenzo Karosky pour voir Harly se procurait ce qu'il est convenu d'appeler la première menace réelle de la journée.

De son côté Balagny qui avait éprouvé les pires difficultés pour porter le danger devant le but de Fabien Derville s'est enfin réveillé. A plusieurs reprises il a obligé le portier local à s'employer pour éviter le pire et notamment sur une reprise du défenseur Cayer sur un service de Gouacide (65e) et encore plus encore sur deux tentatives du même attaquant central Gouacide qui aurait mérité un meilleur sort (70e et 78e).

Alors que l'on s'acheminait tranquillement vers la prolongation, le match a basculé. Le gardien saint-quentinois irréprochable jusque là a commis une irréparable faute de main. Il a relâché la balle et offert au jeune remplaçant Catel la balle de la qualification. Il restait alors six minutes à jouer. «  On se qualifie c'est une bonne chose, mais on le doit surtout à notre seconde période qui a été plutôt bien enlevée. Nous sommes tombés sur un adversaire qui n'a jamais rien lâché. En fait je ne retiens que la qualification  », conclut Rachid Kaouachi.

HARLY (R3) - BALAGNY (R1) : 0-1 (0-0)

Spectateurs : 36      Arbitre : M. Sagnier       But  : Catel (84e)

Avertissement pour Harly : Barry (70e)

HARLY : Derville, Dubois, Paupière, Ba (Sueur 16e), Bendaho, Barry (c), Simon, Dia, Lorenzo Karosky, Babilotte (Pius N'Diefi 70e), Kabiena (Bane 87e).

BALAGNY : Baras, Cayer, Biabiany (Demolien 46e), Van Hooren, Camon, Potart, Mickaël Pereira (Catel 46e), Hulin, Gouacide, Soldado (Piocelle 46e), Nicolas Pereira.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 4 Dirigeants
  • 3 Entraîneurs
  • 2 Arbitres
  • 15 Joueurs
  • 34 Supporters